Le Body Project Fr

hands-2847508_1920

Il s’agit d’un programme de prévention primaire des TCA (Troubles du Comportement Alimentaire).
Prévention primaire, cela signifie que nous agissons avant que les troubles ne se développent, pour les éviter. C’est pour cela que nous ciblons une population jeune !

Il a été crée, développé et amélioré aux Etats-Unis, dans l’Oregon, par Eric STICE.
Ensuite, il a été repris et appliqué dans quelques pays, notamment en Australie, en Angleterre, et plus récemment en France, à Paris. La version française dont nous nous occupons s’appelle donc plus précisément le Body Project Fr.

Roxane TURGON, psychologue clinicienne, et actuellement doctorante, a choisi de mettre en application le Body Project à Paris. Cette thèse durant 3 ans au total, le Body Project sera encore proposé aux établissements scolaires parisiens pendant environ 1 an et demi.

Nous effectuons des partenariats avec les établissements scolaires intéressés par ce programme de prévention, et nous le proposons aux élèves qui le souhaitent, sur la base du volontariat.
Avant et après le programme, les élèves remplissent un questionnaire qui relève des données sur leur rapport à leur corps, leur confiance en soi, leur estime de soi etc.
L’objectif est d’évaluer l’efficacité du programme, et de l’améliorer par la suite, en espérant pouvoir le développer à l’échelle nationale !

Ce programme est composé de 4 séances d’une heure, sur 4 semaines consécutives.
Il a pour objectif de diminuer l’insatisfaction corporelle et de réduire l’internalisation des idéaux de minceur/beauté, car ces 2 éléments sont considérés comme des facteurs de risques de TCA.
Autrement dit, les personnes complexées, mal à l’aise dans leur corps et en quête d’un corps plus mince (pour répondre aux exigences de la société) ont plus de risque de développer un TCA : anorexie, boulimie, hyperphagie, compulsions, grignotages…

En effet, vous l’avez certainement observé, le fait de vouloir à tout prix ressembler aux mannequins des publicités, des magazines etc. peut nous pousser à contrôler notre alimentation, à se peser fréquemment, à focaliser notre attention sur une zone du corps que l’on souhaite changer, à avoir le moral dans les chaussettes, etc.

Dans les séances, nous proposons notamment des échanges/débats sur des sujets comme les médias, le corps idéal selon les époques et les ethnies, les conséquences de la poursuite des idéaux de beauté/minceur, la différence entre confiance en soi et arrogance
Nous leur proposons un espace de parole pour évoquer les remarques et critiques négatives qu’ils ont reçu et qu’ils reçoivent encore fréquemment sur leur corps, leur apparence. Nous essayons de leur permettre de prendre un peu de recul pour ne pas être trop affecté par ces critiques. Enfin, des jeux de rôles leur apprennent à répondre à ces remarques concernant leur corps.

Tout cela s’inscrit dans le courant #Bodypositive, et on adore !

Les élèves sont jeunes, et pourtant elles/ils sont déjà très affecté.e.s par les problématiques corporelles. Cela peut mener à une grande détresse psychique, émotionnelle, et comme vous l’aurez compris, cela peut mener à des TCA, occasionnant de nombreux troubles de la santé.
Nous sommes donc heureuses de nous impliquer dans ce projet, qui nous l’espérons sera proposé à un nombre grandissant d’enfants et d’adolescent.e.s.

Vous l’avez peut-être remarqué, dans le titre nous avons précisé « version prévention », c’est qu’il existe d’autres versions que nous développons actuellement :

  • la version traitement qui s’adresse à des adultes ayant déjà des TCA (version en 8 séances d’1h30 chacune)
  • le programme Héri’Corps qui s’adresse à des adolescentes en passant par leur mère

 

Si vous souhaitez suivre le Body Project sur les réseaux sociaux :

Retrouvez-nous sur Facebook et instagram en tapant « Body Project Fr » 

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close